Baptêmes et Engagements

Publié le par Pasteur Christophe Deville

Nous entendons et voyons que les jeunes de notre époque sont volontaires, prêts à s'engager pour une cause, Authentiques. C'est le cas des Djihadistes qui parviennent à recruter beaucoup de jeunes en France. On pourrait se dire : "cela ne me concerne pas", comme certains de mes amis aux Antilles. Pourtant, la jeune policière tuée pendant les événements de Charlie Hebdo venait de Martinique. Certains Djihadistes qui se sont fait exploser le mois dernier en Irak venaient de Martinique. Nous ne pouvons pas dire que cela ne nous regarde pas. Déçus des promesses politiques de quelque bord que cela vienne, la jeunesse est souvent authentique et prête à facilement suivre quiconque lui propose des solutions alternatives.

À l'époque de Jésus, Israël était opprimé par la gouvernance Romaine et plusieurs Leaders se sont levés. J'aimerai souligner 4 courants qui ont su recruter et qui ne sont pas sans parallèle avec notre époque actuelle :

I. Les Esséniens.

Philon d’Alexandrie et Flavius Joseph font mention d’eux dans leurs écrits.

Les Esséniens remettent en cause l’ordre établi par la religiosité juive. Ils critiquent autant le courant pharisien que les sadducéens. Pour les Esséniens, cette religiosité et l’institution religieuse n’ont rien à voir avec ce que Dieu appelle « la communauté ». La communauté, ce n’est pas la Synagogue, ni ses pratiques qui d’ailleurs n’ont plus rien à voir avec le texte biblique. Ce sont des hommes et des femmes qui font une ALLIANCE PERSONNELLE avec Dieu. On peut mettre cela en relation avec ces nombreux chrétiens qui, de nos jours, vivent une relation personnelle avec Dieu mais ont été blessés par l’institution Église, de par son dogmatisme ou ses règles de devoirs et d’interdits et qui dénoncent ce qu’on appelle « l’Eglisianisme ». Les Esséniens, pratiquent une purification par un baptême quotidien.

 

les Esséniens

les Esséniens

 

II. Les Zélotes.

Les Zélotes représentent un groupe contestataire politique. Ils dénoncent le colonialisme Romain et l’étouffement de la culture juive. Les personnes se convertissaient par contestation et trouvaient que la religion officielle était complice des crimes commis par l’empire romain. Ils recherchent l’indépendance, soutiennent l’utilisation de la langue locale. On peut imaginer que de nombreuses personnes se convertissaient en protestation du dictat établit. Les Zélotes, bien avant Jean-Baptiste et Jésus, pratiquaient le Baptême par Immersion « Au Nom de la Liberté » (voir Encyclopédie Vigouroux).

les Zélotes

les Zélotes

 

III. Les Baptistes.

Et puis il y a Jean, dit « Le Baptiste ». Ce courant spirituel, reconnu par Jésus, quant à lui, fait appelle  à la nécessité de se repentir car, quelque soit la critique que l’on fait de la religion ou de la politique : LE JUGEMENT DE DIEU ARRIVE. Les disciples de Jean se faisaient baptiser dans l’objectif d’échapper à la colère de Dieu qui va s’abattre sur le monde. À certains égards, on discerne une ressemblance avec l’annonce des courants évangéliques qui disent que si tu n’acceptes pas Jésus comme Seigneur et Sauveur, tu es perdu et tu va en Enfer (ce qui n’est pas faux, mais le message de Jésus est plus profond).

 

IV. JÉSUS-CHRIST.

Enfin, Jésus va recadrer ce message. En marge de Jean-Baptiste, il n’appuie pas tant sur la repentance, mais sur la Grâce de Dieu. Là où les Baptistes appuient leur message sur la nécessité de changer de comportement pour accéder au Salut, Jésus, quant à lui, va inviter les personnes à venir à lui « tel que tu es », comme nous le lisons dans l’évangile selon Marc (1:16) : il appelle des gens simples à le suivre. La grande différence avec Jésus, c’est qu’il « Enseignait comme ayant autorité, et non pas comme les autres scribes » (Marc 1:22).

Aujourd’hui encore, Jésus dit : « viens à moi tel que tu es ». Le Saint-Esprit fera son travail en toi. 

Jésus

Jésus

Publié dans Spiritualité

Commenter cet article