Confronter la médisance

Publié le par Pasteur Christophe Deville

En tant que chrétiens, il peut nous arriver d'être confrontés à de l'opposition. C'est normal. Ce qui l'est moins, c'est lorsque cette opposition vient de proches, de "frères et/ou sœurs", qui ne manquent pas d'utiliser, voire déformer la Parole de Dieu pour vous manipuler et vous faire penser que c'est eux qui sont dans la vérité et vous qui êtes dans l'erreur. Cette façon de faire s'apparent à ce que j'appelle "des prières sorcellères".

La Bible, dans le livre des Nombres, nous enseigne quelque chose à travers l'histoire de Balam et Balaq. Balaq est roi de Moab. Une petite contrée au Sud-Est d'Israël. Il fait appel à un prophète du nom Balaam pour qu'il maudisse Israël. Cependant, la seule chose que pourra faire Balaam, c'est bénir Israël.

Aujourd'hui, recevons l'assurance que toute tentative de déstabilisation de la part de l'ennemi est vouée à l'échec, et que la seule chose que Dieu a en réserve pour le véritable croyant, c'est la bénédiction. Croyez-le, proclamez-le et vous verrez s'accomplir la promesse du Seigneur ! Soyez assurés que, comme le dit l'écriture (Nombres23:23) :

"La magie ne peut rien contre Jacob, ni la divination contre Israël."  Bien sûr, lorsque vous prenez une décision qui ne plait pas à votre proche, peut être va-t-il tout tenter pour vous déstabiliser, et vous manipuler. En effet, peut-être connaît il mieux que vous les écritures. Mais au fond de votre cœur, vous savez ce que vous avez reçu de la part de Dieu, et l'Esprit de Dieu en vous parle à votre coeur ; alors ne vous laissez pas effrayer ! C'est ce qu'a tenté de faire Balaq vis-à-vis de Balaam devant son refus de maudire Israël  :  

Nombres 24:11 : "Fuis maintenant, va-t’en chez toi! J’avais dit que je te rendrais des honneurs, mais l’Eternel t’empêche de les recevoir ! »

N'écoutez pas ces paroles mensongères, et médisantes, mais fixez vos regards vers Dieu, et "Il combattra pour toi"! 

Balaam et son ânesse.

Balaam et son ânesse.

Publié dans Spiritualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article