Docteur Valentin

Publié le par Pasteur Christophe Deville

L’histoire du Père Valentin (devenu Saint Valentin) est très mignonne. En 270, l’empereur Claude II proscrit les mariages pour obliger les jeunes à aller faire la Guerre. Un docteur (Valentin), militant pacifiste devient prêtre pour s’opposer à l’empereur et marier illégalement les jeunes qui sont alors exemptés de guerre. Pour attester leur union aux yeux de tous, les jeunes s’offrent des cadeaux, des douceurs publiquement. En 273, Valentin est fait décapité par Aurélien.

En fait ce n'est qu'en 496 après Jésus-Christ que le pape Gélase (1er) a récupéré l'histoire du père Valentin (270, soit plus de 200 ans après) pour tenter de résorber une pratique païenne qui se célébrait dans l'empire : il s'agissait des Lupercales (fêtée le 15 février). Cette fête ancestrale célébrait le dieu Lupercus (connu aussi sous le nom de Pan ou Baneas - le fameux Satire). Cette fête était une célébration de licence sexuelle (un peu comme les Bacchanales). Chacun était libre de s'adonner et se donner à un partenaire, homme ou femme pour le temps de la célébration. On comprend que cette pratique qui se tenait dans l'église catholique avait de quoi déranger. Le Pape Gélase a donc cherché une histoire afin de détourner et récupérer une célébration mythique et de la colorer joliment. Derrière cette croyance de résistance, se trouve de la récupération. Un Loup reste un Loup ! L’Église Catholique n’ayant pas d’élément pour étayer cette légende de Saint Valentin s’est vue contrainte de retirer Valentin de la liste des Saints (en 1969). Il lui aura fallu près de 1500 ans pour reconnaitre son erreur et son péché ! 

Lupercus

Lupercus

Publié dans Société

Commenter cet article