Thèse 5 - Les 95 Thèses de Martin Luther

Publié le par Pasteur Christophe Deville

INTRODUCTION.

Nous poursuivons la lecture des 95 Thèses de Luther. Après avoir posé les bases, savoir : le Salut par seule Grâce, l'assurance du salut la Sanctification, Martin Luther remet en question certaines pratiques.

THESE 5« Le Pape ne veut et ne peut remettre d'autres peines que celles qu'il a imposées lui-même de sa propre autorité ou par l'autorité des canons ».

COMMENTAIRE :

Cette cinquième thèse éclabousse les consciences comme un pavé jeté dans la mare. Luther rejette l'idée selon laquelle un simple homme ; en l'occurence, un prêtre,  et ici, le Pape ; pourrait accorder le pardon de Dieu à une personne qui aurait péché contre autrui. Il affirme que les seuls péchés pour lesquels le Pape peut demander pardon, sont ceux que lui même a commis contre autrui. Cette thèse expose que le canon (c'est à dire l'ensemble des règlements adoptés ou acceptés par l'église Catholique) peut être en opposition avec la Bible ; et que dans ce cas, c'est la Bible qui prime sur les règles humaines de la tradition, ou canon Catholique. Ce qui est l'Autorité Suprême, ce n'est ni un homme (le Pape), ni une règle (la tradition), mais la Bible. Ça change tout.

Bible ou Tradition ?

Bible ou Tradition ?

Publié dans 95 Thèses

Commenter cet article