Thèse 23 - Les 95 Thèses de Martin Luther

Publié le par Pasteur Christophe Deville

INTRODUCTION.

Dans sa démonstration, Luther va même jusqu'à se placer du point de vue de ses détracteurs.

THÈSE 23 « Si la remise entière de toutes les peines peut jamais être accordée, ce ne saurait être qu'en faveur des plus parfaits, c'est-à-dire du plus petit nombre ».

COMMENTAIRE :

Pour paraphraser la pensée de Luther, nous pouvons avancer qu'il dit : "ok, après ce qu'on a écrit, on peut déjà affirmer que le purgatoire n'existe pas. Bon ; à présent, quand bien même on va imaginer qu'il existe, quand bien même on pourrait dire que les péchés de quelqu'un pourraient être pardonnés dans l'autre monde ; ce n'est qu'un tout petit nombre d'individus, les meilleurs que le pardon pourrait être accordé " !

Nous voyons le ministère pastoral de Luther ici qui prend un soin tout particulier à avertir ceux qui pourraient se laisser séduire par la doctrine du purgatoire. Il leur dit que même si cette doctrine pouvait être vrai, seul un tout petit groupe d'individus pourraient en bénéficier. À nous de nous prévenir, ici-bas, de tout ce qui entraverait notre salut et notre communion avec Dieu.

Rachetons le temps (Éph. 5:16)

Rachetons le temps (Éph. 5:16)

Publié dans 95 Thèses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article