Thèse 29 - Les 95 Thèses de Martin Luther

Publié le par Pasteur Christophe Deville

INTRODUCTION

La thèse 29 fait appel à plusieurs connaissances historiques et théologiques sans lesquelles le lecteur ne pourra faire qu'une apporche incompréhensible du texte. Pourtant, en son époque, les références théologiques et historiques auxquelles Luther se rapporte devraient avoir un écho tout particulier à l'époque précise où nous vivons.

THÈSE 29 « Qui sait si toutes les âmes du Purgatoire désirent être délivrées, témoin de ce qu'on rapporte de Saint Séverin et de Saint Paul Pascal ».

COMMENTAIRE :

Il est donc nécéssaire de rappeler qui sont ces deux théologiens dont parle Luther. Il s'agit de 2 Pères de l'Église du IVème siècle qui ont pour point commun de s'être opposés à l'Arianisme. Arius était un théologien né en Lybie, d'origine Berbère (IIIème Siècle). Il s'est opposé à la divinité de Jésus-Christ. Pour lui, Christ était faillible. Il n'est pas véritable Dieu. Arius s'était largement inspiré de Platon et l' "Hadès Ouranien"  (l'enfer du Ciel), appelé aussi "le Tartare" : le Tartare, dans la mythologie grecque est le lieu ou on expie les fautes avant d'entrer dans la félicité. Ce n'est ni l'enfer, ni le paradis. Arius est surtout connu pour son rejet de la divinité de Jésus-Christ, et on en oublie les autres erreurs qu'il a véhiculé. ce sont ces autres erreurs que Martin Luther Souligne, en cette thèse 29.

Ainsi le premier homme que cite Luther, c'est Saint Séverin. C'est un père de l'Église connu aussi sous le nom latin de Sevérinus, qui a été Évêque de Cologne. La plupart des historiens le confonde avec Saint Séverin de Bordeau, qui a vécu au Vème siècle. Certains écrits et sources  au IXème siècle font la confusion. Il faut donc faire attention de ne pas confondre Séverin de Cologne avec Séverin de Bordeau (Ceux qui font la confusion identifient parfois Séverin comme le Séverin (ou Seurin) de Ravenne. (Pour anecdotes, c'est ce nom qui a donné le prénom Søren au Danemark). C'est ce Saint Séverin (de Cologne) qui s'est opposé à Arius et à sa déviance, tant sur le plan de la divinité du Christ que sa récupération du Platonisme Grec. La Théologie d'Arius a été une des bases de la théologie des témoins de Jéhovah et de l'Islam. En effet, dans ces deux mouvements de pensée, Jésus n'est pas reconnu comme étant Dieu.

Le second père de l'Église dont parle Luther est également un théologien. Saint-Paul Pascal. Il s'agit de Saint Paul de Constentinople (✝ vers 350). Lui aussi a brillé par sa démonstration contre la Théologie Arianiste sur la reprise du platonicisme concernant la vie après la mort. 

Luther va, par cette thèse, dénoncer tous les ajouts à la doctrine biblique. C'est là que la "Sola Scriptura" (Seulement par l'Écriture) prend tout son sens. Encore aujourd'hui, face aux prétendus prophètes, c'est l'Écriture qui doit avoir privilège dans notre vie et dans l'Église.

"Le Tartare", Mythologie Grecque

"Le Tartare", Mythologie Grecque

Publié dans 95 Thèses

Commenter cet article