Thèse 31 - Les 95 Thèses de Martin Luther

Publié le par Pasteur Christophe Deville

INTRODUCTION

Si les thèses 1 à 29 ont focalisé notre attention sur les indulgences en faveur des âmes du purgatoire (et par cela, Luther expose le fait que "les morts sont morts, ils ne sont donc plus soumis par les décrêt canoniques" ; cela est une remise en cause de la doctrine du purgatoire ; dans les thèses 30 à 68, Luther s'élève contre le marchandage des indulgences en faveur des vivants. Sa démonstration est une critique de l'Église qu'il accuse de profiter de la peur de l'enfer.

THÈSE 31 « Il est aussi rare de trouver un homme qui achète une vraie indulgence qu'un homme vraiment pénitent ».

COMMENTAIRE :

Déjà dans la thèse 30, Luther expose que notre âme irrégénérée n'est pas en mesure de propuire les fruits de la repentances. C'est par grâce que nous sommes sauvés. Partant de cette affirmation biblique, Luther construit en disant que déjà, être pénitent, c'est un exploit, à bien plus forte raison, évaluer la véritable motivation lors d'un achat d'une indulgence est difficile, au regard de la dureté du coeur de l'homme.

Thèse 31 - Les 95 Thèses de Martin Luther

Publié dans 95 Thèses

Commenter cet article