Thèse 34 - Les 95 Thèses de Martin Luther

Publié le par Pasteur Christophe Deville

INTRODUCTION

Dans cette thèse 34, Martin Luther démontre qu'il est plus qu'un piétiste, plus qu'un évangéliste, plus qu'un pasteur : il est aussi théologien. 

THÈSE 34 « Car ces grâces des indulgences ne s'applique qu'aux peines de la satisfaction sacramentelle établies par les hommes ».

COMMENTAIRE :

Théologiquement, il est, comme le rappelle Luther dans cette thèse 34 important de faire la distinction entre ce qui est de la parole de Dieu et ce qui est convention humaine. Le pardon accordé par l'homme ne peut pas aller à l'encontre des prescriptions divine. David s'écriait à Dieu : "contre toi seul, ô Dieu, mon âme a péché" (ps. 51:4), alors qu'il avait commis une faute contre un couple en faisant tuer le mari pour s'accaparer de la femme. 

Un simple homme ne peut accorder le pardon Divin qu'en fonction de son implication personnelle avec la tierce personne. 

Dieu pourvoit

Dieu pourvoit

Publié dans 95 Thèses

Commenter cet article