Thèse 40 - Les 95 Thèses de Martin Luther

Publié le par Pasteur Christophe Deville

INTRODUCTION

La thèse 40 remet de l'ordre dans la séquence du pardon. Le Pardon n'est pas une simple excuse. Elle reconnait qu'il y a eu offense et la réparation engendre la libération tant de l'offenseur que de l'offensé. 

THÈSE 40 : « La vraie contrition recherche et aime les peines ; l'indulgence, par sa largeur, en débarrasse, et à l'occasion, les fait haïr ».

COMMENTAIRE :

Le livre du Deutéronome invite le peuple de Dieu à observer les commandements de Dieu (Chapitre 11). De cette observance découle une promesse de bénédiction sinon, un châtiment pour ceux qui désobéissent (chapitre 26). Puis, le chapitre 31 nous explique que le peuple n'est pas en mesure d'obéir au livre de la loi et qu'il est écrit dans le but de servir de témoin contre le peuple. Plus tard, L'Apôtre Paul expliquera que le but de la loi n'était pas de pousser le peuple à observer les commandements mais que chacun soit reconnu coupable devant Dieu afin qu'il demande de lui le pardon. Le salut ne s'octroie pas par les oeuvres, mais par la seule grâce de Dieu en vertu de la Foi mise en oeuvre par la repentance (Croire du Coeur et Proclamer de sa bouche)

Martin Luther

Martin Luther

Publié dans 95 Thèses

Commenter cet article