Thèse 43 - Les 95 Thèses de Martin Luther

Publié le par Pasteur Christophe Deville

INTRODUCTION

Qu'est-ce que la vraie religion ? Le terme religion vient de deux mots latins. Tout d'abord du verbe "religarer", qui signifie relier, c'est à dire de faire un lien social : il s'agit donc de relation ;  et d'autre part, il est aussi fait référence au verbe "relegerer" qui signifie lire, ou plus exactement "relire". Il s'agit donc d'une relecture de Dieu sur soi, un changement de paradigme, un changement de mentalité sur soi et par rapport au monde. Mais il faut bien comprendre qu'il ne s'agit que du moyen, du processus et pas de la relation en elle-même. Or, le sens l'emporte sur le processus.

THÈSE 43 : « Il faut enseigner aux chrétiens que celui qui donne aux pauvres ou prête aux nécessiteux fait mieux que s'il achetait des indulgences ».

COMMENTAIRE :

Bien que Martin Luther ne faisait que peu de cas de l'Épître de Jacques, nous ne pouvons nous empêcher de prendre en considération cette affirmation biblique qui expose que La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde  (Jacques 1:27). C'est précisément ce que Luther expose dans sa thèse 43 : Les indulgences se concentre sur soi-même, tandis que l'exercice de la piété et de la charité se concentre sur l'autre et c'est ici l'enseignement de Jésus qui nous invite à nous tourner vers l'autre et qu'en le faisant, notre mentalité sera touchée et transformée par la compassion du Tout-Puissant. C'est un appel à la miséricorde et à la solidarité.

Publié dans 95 Thèses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article