« Abba », Père.

Publié le par Pasteur Christophe Deville

Il m’arrive, au détour d’une prière, voire d’une chanson, d’entendre un fidèle proclamer que Dieu est notre père. C’est une

vérité biblique.

Certains vont plus loin en appelant Dieu « papa », en soutenant que papa est la traduction de « Abba ». Affirmer cela est d’une part incorrect, mais en plus, c’est contraire à ce que la Bible nous enseigne. Au premier abord, on pourrait penser que ce n’est pas si grave que cela et que, en fin de compte, Dieu mérite bien qu’on l’appelle « Papa ». 

Or, ce n’est pas ce que la Bible dit et si quelqu’un commence à détourner le sens de la parole de Dieu sur des petites choses pour les faire cadrer avec sa pensée, on est en droit de s’interroger sur l’honnêteté spirituelle d’une telle personne. De plus, cela donne lieu de construire sa pensée sur des fondements contraires à la parole de Dieu. 

Veillons donc à ne pas donner crédit à certaines pseudo-études qui ne reposent sur aucun fondement linguistique, historique et biblique. J’ai pu entendre et lire des enseignements affirmant que le mot Abba était araméen et représentait un doux diminutif familier qui pouvait être traduit par « papa ».

Tout d’abord, le mot « Abba » a une origine Chaldéenne. Dans le Nouveau Testament, Jésus le traduit par « père » (et non papa). Rien que cela devrait nous inviter à ne pas tordre le sens de Sa Parole. Ensuite, ce terme est plus un titre qu’un nom commun. Il désigne dans sa forme originelle un haut responsable religieux, au même titre que le souverain sacrificateur dans la foi juive. Par extension, le titre « Abba » est attribué à un haut dignitaire politique, un mentor ou un notable. Aussi le retrouvons nous sous une autre forme (« baba »  en ), désignant un équivalant le Pape dans la religion Catholique. 

On comprend bien la recommandation du Christ qui nous invite à n’appeler personne père car de façon absolue, seul Dieu est notre Père. 

Publié dans Spiritualité, Bible

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article