Le Chrétien et le Défi de l'Argent

Publié le par Pasteur Sylvain Beling

 

Les problèmes, les risques, les tentations, les mauvais exemples venant du monde sur l’argent et même du corps du Christ ne peuvent constituer des raisons suffisantes pour justifier la méfiance excessive vis-à-vis de l’enfant de Dieu jusqu’à nous faire nier l’importance et le besoin de l’argent. Dieu dit : dans le corps du Christ ; mon peuple périt par manque de connaissance et le défi de l’argent dans le corps du Christ peut se résumer au déficit de la connaissance de Dieu (Daniel 11:32-33). Et de son Christ (Colossiens 2 :2-3), ainsi que son ordre aux croyants. De plus celui qui est en vous est tellement plus grand que celui qui est dans le monde qu’à tel enseigne qu’en le connaissant, la gloire sera autant notre partage ici-bas et dans l’au-delà (Colossiens 2:2-3).

C’est alors que le chrétien doit comprendre la dynamique d’investissement dans le royaume et avoir une vision nette de la volonté de Dieu par rapport à lui pour comprendre son rôle par rapport au monde.

 

LA DYNAMIQUE D’INVESTISSEMENT DANS LE ROYAUME.

Jésus-Christ établit clairement et soigneusement la réalité de l’investissement dans le Royaume : Matthieu 6 :19-20 : « Ne vous amassez pas de trésor sur la terre où les vers… Car là où est votre trésor, là sera votre cœur ».

Ce qui n’est pas l’investissement dans le Royaume : Il n’est pas une donation, une contribution, ni une aide ou un soutien ; ce serait une insulte à Dieu selon Psaume 24 :1.

L’investissement dans le Royaume assure à l’auteur un accomplissement aisé (Matthieu 6:19-20 ; Aggée 1:4-11) et des retombées positives sur les descendants (Ps 112:1-9). Israël continue de jouir encore aujourd’hui de la marche d’Abraham avec Dieu. Chaque semence déposée aux pieds de Jésus-Christ assure de sa part un retour (2 Cor 9 :9-10).

 

En conséquence ne pas le faire, c’est choisir :

  • De devenir une victime de sa négligence en se plongeant dans une souffrance tous azimuts, jusqu’à la destruction (Aggée 1:8-10),
  • De prendre le risque de travailler et de peiner en vain,
  • D’impliquer sa descendance dans une souffrance qu’elle n’aura pas choisie (Ps 112:1-9).

C’est pourquoi, chaque chrétien doit reconsidérer sa conduite dans la réalité des souffrances dans lesquelles il s’est engagé ou risque de s’engager (Aggée 1:5).

 

Toutefois, en choisissant de devenir investisseur dans le Royaume, il doit le faire :

  • Avec amour : 1 Cor 13 :1 ; 1 Rois 3 :3-4
  • De bon cœur et pour prouver sa sincérité : Exode 35:4-6 ; 2 Cor 8:8. 

Dans la pratique, les centres d’investissement peuvent être :

  • La mission et le ministère d’évangélisation : Matthieu 6:33 ; Luc 15:10.
  • Les Serviteurs et ouvriers dans l’Église : Matthieu 10:40-42.
  • Les travaux et les besoins divers dans l’église.

L’église glorieuse, sans tâches ni rides que les chrétiens se doivent de bâtir avec le Seigneur Jésus doit être une église conquérante qui gagne les peuples non atteints pour le Royaume de Dieu et qui transforme le monde pour devenir les cieux sur terre.

Pasteur Sylvain BELING

Email : sylvainbeling@hotmail.com.

Tél. 0641992586.

Publié dans Société, Spiritualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article