les liens familiers - 3 - pourquoi on les appelle "esprits familiers"

Publié le par Pasteur Christophe Deville

Avant Propos...

Parfois, nous avons la connaissance de certaines choses ; et surtout nous les connaissons plus comme une information que comme une science. Par exemple nous savons tous que nous possédons un cœur, mais tout le monde ne sais pas de quoi un cœur est composé ou comment il fonctionne. Dans le monde spirituel, c’est exactement la même chose. Je peux savoir que j’ai confessé Jésus, que Christ est dans ma vie, que je suis enfant de Dieu, que je peux appeler Dieu « mon Père » cependant, n’y aurait-il pas, dans ma vie, des choses qui m’empêchent de grandir avec Christ et que je sois un authentique enfant de Dieu, pour sa gloire ?
 
Dans romains 7:23-24 il est dit «mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon intelligence et qui me rend captif de la loi du péché qui est dans mes membres. Malheureux que je suis! Qui me délivrera de ce corps de mort?»
 
Ce texte, comme en Romains 3:23 nous montre que nous étions tous esclaves de la loi, du péché, de la mort et de Satan. Quand on vient à Christ, c’est vrai la Bible dit que Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici: (toutes choses) sont devenues nouvelles». (2 Corinthiens 5:17). Ainsi, nous allons voir comment, avec Dieu, dans notre vie chrétienne toutes choses sont réellement nouvelles.

Dans un premier temps nous aborderons le sujet des esprits familiers. Nous verrons pourquoi on les appelle esprits «familiers». Ensuite nous étudierons le sujet des liens de l’âme. Il est important de faire la distinction entre les liens familiers et les liens de l’âme. Un lien familier n’est pas forcement un lien de l’âme.
 
La Bible nous enseigne que Jésus nous a rachetés (1 Corinthiens 6:20 ; 7:23, Galates 3:13 ; 1 Pierre 1:18, 2:9 ; 2 Pierre 2:1 ; Apocalypse 5:9 ;14:3). Dans l’Ancien Testament, nous pouvons lire que lorsque quelqu’un mourrait et laissait un membre de sa famille avec des dettes ou quelque chose, et que la personne ne pouvait pas payer, celui qui était le plus proche parent pouvait racheter les dettes du défunt voir l’épouse par la même occasion. C’est le cas de Ruth qui a été racheté par Booz (Ruth 3:8 – 4:11). Dans l’Ancien Testament ; pour racheter, il fallait payer. Avec Christ, ce n’est pas nous qui payons le prix, c’est Lui qui a payé le prix à la croix de Golgotha. Le mot « tetelestaï » qui est traduit par « tout est accompli » (Jean 19:30) a aussi la signification de « tout est payé ». C’est pourquoi l’enfant de Dieu doit comprendre que réellement Christ a tout accompli à la croix, mais aussi que son rachat à été payé par Jésus-Christ. En étudiant le livre de Ruth, nous voyons que Booz est la préfiguration de Christ. Booz va racheter Ruth comme Christ nous a rachetés. Il est important de comprendre les parallèles entre l’Ancien Testament et le Nouveau Testament, afin que nous réalisions que toute la Bible est vraie.
 

Ce qui est avant la Genèse et ce qui est après Apocalypse n’est pas de Dieu. Nous voulons dire par là que cela ne fait pas partie de la révélation écrite. Il existe tout un tas de nouvelles doctrines qui ne glorifient pas Dieu, et derrière cela, se trouvent des puissances maléfiques qui veulent contrôler nos vies.

Publié dans Spiritualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article