Les esprits familiers : des esprits de divination (6).

Publié le par Pasteur Christophe Deville

Les esprits familiers : des esprits de divination (6).

Les esprits familiers : des esprits de divination.
 
Une amie pasteure m'a raconté une expérience qu'elle a vécue avec des croyants qui avaient des réunions de prière chez eux. Ils luidisaient que le Saint-Esprit agissait tellement...il faisait ceci, disait cela, et l’invitèrent donc à leur réunion. En se présentant à leur rassemblement leur saint-esprit lui a dit « Toi Jésus, dehors ! ». Cela ne pouvait pas être le Saint-Esprit ! Voyez-vous, il faut être vigilant. Quand, spirituellement, on est encore jeune, mieux vaut avoir avec nous des gens mûrs spirituellement. Et surtout quelqu’un qui peut avoir le discernement des esprits. Il ne faut pas être que des jeunes spirituels à être dans de telles réunions. Dieu, lui qui est la magnificence même, n’hésite pas à appeler Satan « le Malin ». Dans la Genèse, il nous est dit que le serpent était le plus rusé des animaux ! Ce n’est pas en vain que Dieu emploie les expressions « rusé, malin etc. ... ». Il sait pourquoi ! ! !
 
Ainsi, qu’arrive t-il lorsque nous sortons de notre relation avec Dieu pour obtenir une connaissance surnaturelle ? Saül est sorti de sa relation avec Dieu pour aller consulter la magicienne d’Eyn-Dor (1 Sam. 28). Sortir de sa relation avec Dieu pour obtenir une direction, une puissance, de la force, de l’argent, un travail ou un mariage n’est pas à la gloire de Dieu ! Ces pratiques se font par l’intermédiaire d’esprits familiers. Des gens vont rechercher cette aide auprès d’esprits familiers. Saül avait au préalable consulté l’Eternel mais l’Eternel ne lui avait pas répondu. C’est vrai qu’à certains moments, nous pouvons consulter l’Eternel mais qu’il ne nous réponde pas parce que ce n’est pas le temps de la réponse.
 
Nous devons nous attendre à Dieu et non retourner dans ces choses, vers des esprits familiers ou se dépêcher d’aller vers une sœur parce que soi disant elle a un don, qui n’est peut-être même pas connu dans l’Église. Certains, sous couvert de prophétiser chez eux peuvent donner la place à des manifestations d’esprits familiers. Mais alors, pourquoi est-ce que dans l’Église, ces gens se taisent ? l’Église doit être le lieu privilégié des manifestations divines et cela pour l’édification du corps de Christ. Ces esprits se manifestent de différentes manières. Retournons au passage de Lévitique 20:27. Ce verset nous dit que le sang retombe sur les personnes qui utilisent ces moyens là. Si vous savez que votre vie n’est pas en règle avec Dieu et que vous avez reçu quelque chose venez voir vos responsables. Ils vont prier pour vous afin que... (même si c’est un appel qui est sur votre vie), vous puissiez entrer dans une période de sanctification avant de pouvoir commencer quoi que ce soit. Et Dieu montrera le moment en son temps. Par contre, n’allez pas vers un frère jeune converti pour lui dire «tu sais, Dieu m’a montré que la sœur une telle, c’est ta femme ...».
 
La Bible nous donne la raison pour laquelle Saül est mort :
 
1 Chronique 10:13-14 «Saül mourut par suite de l'infidélité dont il se rendit coupable envers l'Éternel. Il n'avait pas observé la parole de l'Éternel, mais avait interrogé pour les consulter ceux qui évoquent les morts. Il ne consulta pas l'Éternel; (l'Éternel) le fit donc mourir et transféra la royauté à David, fils d'Isaï.».
 
La Parole de Dieu nous dit aussi :
Deutéronome 18:9-12 «Lorsque tu seras entré dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne, tu n'apprendras pas à imiter les pratiques horribles de ces nations-là. Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui se livre à la divination, qui tire des présages, qui ait recours à des techniques occultes ou à la sorcellerie, qui jette des sorts, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou prédisent l'avenir, personne qui interroge les morts. En effet, quiconque se livre à ces pratiques est en horreur à l'Éternel; et c'est à cause de ces horreurs que l'Éternel, ton Dieu, va déposséder ces nations devant toi».
 
Et le verset 13 nous dit que « tu seras entièrement à l’Eternel ». La volonté de Dieu pour nous est que nous soyons entièrement à lui et qu’il n’y ait plus d’ignorance dans ces domaines là, plus de bénédictions ratées et que l’on puisse avoir la certitude que Dieu peut nous bénir. Mais dans ce verset, il y un puissant avertissement de la part de Dieu. Dieu dit, si tu as pratiqué ces choses avant, ne les pratique plus, abandonne-les ! Ainsi tu en seras délivré ! Voyez-vous, lorsque vous venez pour être délivré et que par la suite vous continuez à pratiquer ces choses, vous ne pourrez pas être vraiment délivrés, vous serez toujours esclaves de ces choses. Etre entièrement à l’Eternel, c’est être entièrement libre, libéré de tout lien du passé, de toute domination, qui font que nous ne pouvons pas servir Dieu en esprit et en vérité réellement. Nous devons être débarrassés de cela. Celui qui a un esprit familier, il peut croire qu’il s’agit du Saint-Esprit ; C’est là où nous allons revenir à ce qui a déjà été écrit plus haut : nous devons obéir dans l’Église quand on nous demande d’arrêter de recevoir chez nous, par téléphone etc., des paroles ou des révélations. Au travers ces choses, nous risquons d’être entraînés dans de fausses doctrines. Soyons vigilants et acceptons, pendant un temps, d’être assis et enseignés. Attendez le temps de Dieu pour qu’il puisse vous utiliser.
 
Par exemple un membre de l’Église est venu me voir pour dire que sa défunte mère venait lui parler : - «A chaque fois que je suis sur le point de faire quelque chose de mal, ma mère vient m’avertir».   Cela ne vient pas de Dieu et si cela arrive, nous devons le rejeter en nous rappelant ce que nous dit Deutéronome 18. Soyons entièrement à l’Eternel.  
 
Un autre point, concernant les esprits familiers, c’est tout ce qui est lié à la connaissance de l’avenir. Les «Gadèd’zafè»  utilisent des esprits familiers qui peuvent être soit sur les femmes, soit sur les hommes de la famille ; rarement sur les deux, mais toujours sur une seule branche de la famille. Aussi, le désir de savoir où se trouvent nos bien-aimés défunts. Les choses cachées restent à l’Eternel. Nous ne devons pas nous préoccuper de là où vont les morts mais là où Jésus nous conduit. Que nous nous intéressions ou pas, cela ne change rien. En lisant ces lignes, il est possible que Dieu agisse. Qu’en votre être, vous ressentiez des manifestations. Ne vous laissez pas troubler par ces choses. Dieu est en train d’accomplir une œuvre.

Publié dans Spiritualité

Commenter cet article