Les esprits de rejet, d’infériorité & d’insécurité (7)

Publié le par Pasteur Christophe Deville

Les esprits de rejet, d’infériorité & d’insécurité.
 
danse.gifCe sont des esprits familiers. Il y a de nombreux domaines dans notre vie. L’esprit familier sait faire remonter des situations vécues. C’est par exemple le cas du viol. Généralement, on pense que le viol se passe avec violence, mais en fait, on peut violer quelqu’un en douceur ! C’est à dire on conduit la personne à se décider à venir elle-même pratiquer ce qu’on veut. C’est le cas, par exemple de ces personnes qui vont vers des voyants et qui disent que pour pouvoir vous aider, il faut coucher avec eux. Donc, ces personnes vous mettent dans une condition et dans un besoin. Ils peuvent dire «Si tu veux que ton ménage fonctionne, il faut que je couche avec toi ». La personne qui a besoin que son ménage fonctionne finit par dire oui. Mais spirituellement, il s’agit d’un viol ! Il existe d’autres cas de viols. Lorsque, par exemple, une gamine de 15 ans vit dans une famille qui dit « voilà, on va la marier de bonne heure pour ne pas attirer la honte au sein de la famille ». Ce n‘est pas que la jeune fille soit d’accord, mais en fait, sous couvert de mariage, elle a été conduite dans un viol ! Les enfants issus de ces foyers là sont eux-mêmes souvent déséquilibrés. On a beau tout faire pour essayer de leur apporter une éducation ou une stabilité mais il demeure néanmoins un déséquilibre. Ce n’est pas que l’enfant ne sache pas ce qui est bien ; ce n’est pas non plus qu’il ne veuille pas...mais il en est empêché parce que l’union au départ n’était pas une union voulue. Mais grâces soient rendues à Dieu parce que lorsqu’on vient à lui, il est le réparateur des brèches. Dieu va restaurer cette femme qui a subit ces choses pendant plusieurs années ; et au travers de sa vie, ses enfants eux aussi vont être rétablis.
 
Voici le témoignage d’une de mes amies ayant été restaurée malgré un viol et ses conséquences : « Au travers de ma vie personnelle, mes enfants sont restaurés, mes petits-enfants ont réclamé le baptême. Au travers de ma petite-fille, ma fille a accepté le Seigneur. Dieu sait comment œuvrer pour restaurer les familles. Mes deux petits enfants ont accepté le Seigneur et sont un témoignage auprès de leurs parents. C’est au point qu’avant même de recevoir le baptême d’eau, ils ont reçu le baptême du Saint-Esprit, et lorsque c’est arrivé, des paillettes d’or sont descendues sur eux et pendant un temps, tous les gens qui venaient dans la maison ressortaient couverts de la gloire de Dieu » !
 
Ce message est un message d’encouragement. En effet, Dieu est celui qui ne nous appelle plus « la délaissée ». Il nous appelle « ses filles ». Alors, laissez l’Esprit de Dieu faire ce qu’il a à faire. Dieu défriche, arrache, laboure, nettoie et fait croître. Et quand l’Esprit de Dieu vous débarrasse de toute violence, à ce moment là, on peut réellement transmettre l’amour. Mais il faut encore laisser Dieu faire son œuvre et le Saint-Esprit viendra s’installer dans l’amour et la douceur d’un cœur totalement libéré pour transmettre l’amour «Aγαπη » (agapê). Nous ne sommes pas là pour juger les pères, les grands-pères mais pour glorifier Dieu de ce qu’il nous délivre de ces souffrances, de ce manque de pardon.
 
L’esprit de rejet peut nous pousser à ne plus rien retenir. Pourquoi ? A un certain moment, on veut tellement oublier qu’inconsciemment, on finit par annihiler tout ce que le cerveau a emmagasiné. On ne veut plus rien savoir du passé, mais on ne peut plus non plus rien retenir de ce qui est présent. Le monde nous conduit de plus en plus vers des illusions de sécurité, dès l’enfance (pensez aux jouets : les «Tamaggoshi»). Parlons aussi des poupées Barbie qui établissent un modèle à reproduire. De plus en plus, nous assistons à un goût prononcé pour l’esthétique. Beaucoup d’esprits familiers se cachent derrière ces nouvelles habitudes. Cette recherche de la perfection du corps. De nombreuses jeunes filles, pour ressembler à la poupée Barbie deviennent complètement anorexiques. C’est encore un autre type d’esprit qui vient agir dans leur vie. Il est important que lorsque vous ayez des jouets à donner à vos enfants, ne donnez pas n’importe quoi mais priez ! Il en dépend de leur avenir. Nous avons une responsabilité. Ce n’est surtout pas par ce qu’un enfant vous a demandé ; ou encore que cela va lui faire plaisir qu’il faut répondre à ces attentes. Il faut lui expliquer. Les enfants comprennent très bien, et ils finiront par ne plus vous demander si vous persévérez à leur dire non et à expliquer pourquoi. Pour les petits garçons, il y a tout ce qui est revolver, épée : en fait tout ce qui est arme et qui l’oriente à être plus violent car c’est là sa prédisposition de garçon.
 
Maintenant, il serait bon d’ouvrir une large parenthèse en ce qui concerne les poupées et tout ce qui vient du sud-est asiatique, comme les petits objets de décoration que l’on met dans les maisons. Il faut savoir que l’Asiatique ne viendra jamais mettre quelque chose sur le marché sans avoir remis tous cela entre les mains de ses dieux. Lorsqu’il balancera quelque chose sur le marché ; c’est pour que ce soit vendu. Nous pouvons cependant bénir Dieu que par exemple pour Hyundai, dont l’équipe dirigeante est chrétienne. Le pasteur (Yonggi Cho, de Séoul) s’est levé avec toute son équipe pour prier pour cette marque de voiture et servir de rempart pour la vérité !

Publié dans Spiritualité

Commenter cet article