L'artisan de Guerre

Publié le par Pasteur Christophe Deville

Aujourd’hui, nous allons ouvrir la Bible dans le premier livre des Chroniques, chapitre 21.

 
Voici le contexte : Au chapitre 10, il est présenté la Mort de Saül. Les 11 à 29 nous racontent l’histoire du Règne de David.
Son règne fait suite à celui de Saül, le premier roi d'Israël. David avait déjà une grande popularité sous le règne de Saül. Cette popularité avait été acquise grâce à ses manœuvres militaires. David était un meneur d'hommes. Aujourd'hui, on dirait que c'est un débrouillard.

 

Au chapitre 14, il nous est dit que la renommée de David se répand à l'extérieur d'Israël. Il est reconnu par les rois de l'époque; à Tyr ou chez les princes Philistins.

 Aux chapitres 15 et 16, l’arche est transportée à Jérusalem. C'est l'épisode ou David danse devant Dieu. Il est en parfaite communion avec lui. C'est pendant cette période qu'il projette de bâtir le temple.

 Mais Dieu refuse il lui dit :

17:3 "Ce n'est pas toi qui me bâtiras la Maison dans laquelle j'habiterai".

Cependant, il lui promet  une descendance, un trône éternel. Au delà de Salomon, qui bâtira le temple, cette promesse d'un trône éternel s'applique au Messie. Dieu promet que de David, sortira le Messie. Ce Jésus-Christ que nous connaissons. Après ces temps de communion avec Dieu, David décide de reprendre les combats. C'est un expert dans l'art de la guerre !

 Chapitre 18, il bat :

- les Philistins (Sud-Ouest)

- Les Moabites (Sud-Est)

- La Syrie (Nord-Est)

- Les Edomites (Sud)

- Les Amonites (chapitre 19)

 

 Nous voici arrivé au passage qui nous intéresse.

Chronique 21:1-17

David veut faire le recensement. Il pouvait ainsi connaître le nombre d'hommes dont il dispose et ce qu'il peut faire avec. C'est une faute grave que souligne son général d'armée. Le roi ne doit pas compter sur le nombre de ses soldats, mais sur la puissance de Dieu. Cet acte peut être considère comme un manque de confiance en Dieu. David s'en rend compte et demande pardon. C'est l'un des traits caractéristique de David. Il sait reconnaître son péché.

 Dieu lui présente alors 3 punitions au choix.

 - 3 ans de famine

- 3 mois de défaite militaire

- 3 jours de peste.

 David aurait put dire : "Ah ! Je prends la punition la plus longue : la famine durant trois ans". Cependant, il savait qu'en tant que Roi la famine ne le menace pas lui, mais le peuple !

David aurait put dire : "Ah ! J’ai péché en ce qui concerne la guerre, j'accepte d'être vaincu militairement". Mais c'est le jugement des hommes et il ne veut pas que d'autres soient tués.

David se met entièrement à la merci de Dieu. En effet la peste peut toucher n'importe qui. C'est un autre aspect de sa personnalité. Il sait s'humilier et accepter les conséquences de son péché.

 On pourrait se poser la question : Pourquoi est-ce que le peuple est touché  alors que c'est David qui a péché.

En faisant des calculs, nous pourrions nous dire "bof ça ne fait que  5 % de perte, ce n'est rien". Mais  cette réponse ne peut pas nous satisfaire ! Réfléchissons : Dans ce texte, nous voyons la solidarité nationale. La Nation est Une. Quand le roi pèche en tant que Chef, c'est tout le peuple qui souffre.

Ainsi au v16 : "David et les anciens à revêtus de sacs, tombèrent le visage contre terre".

David aurait pu dire après tout, c'est le juste jugement de Dieu. Là encore, la personnalité de David nous marque. Il est responsable de son peuple. Il en a conscience, et il aime son peuple. Et quand David voit les dégâts causés par l'ange, il n'hésite pas à s'humilier devant son Dieu.

1 chronique 21:17  « Et David dit à Dieu, N'est-ce pas moi qui ai ordonné le dénombrement du peuple? C'est moi qui ai péché et qui ai fait le mal; mais ces brebis, qu'ont-elles fait? Eternel, mon Dieu, que ta main soit donc sur moi et sur la maison de mon père, et qu'elle ne fasse point une plaie parmi ton peuple! »

Ce passage nous parle de la réconciliation de David avec Dieu. J'aimerai qu'on regarde encore à l'attitude de David. David accepte la demande de Dieu. Il n'achète pas un champ au rabais ! Nous n'offrons pas non plus des offrandes gratuites. Lorsque nous nous donnons, c'est entièrement que nous le faisons !

 
A présent regardons l'attitude de Dieu.

 Il est prêt à pardonner. Mais un verset a particulièrement attiré mon attention.  v27 « Alors l'Eternel parla à l'ange, qui remit son épée dans le fourreau ».

Dieu est près à pardonner. Mais tant que nous David ne s'était pas présenté pour la réconciliation avec Dieu ; une menace pesait sur lui.

 

Aussi, je vous invite à ne pas laisser une menace planer sur votre tête, à cause d'une attitude ou action qui serait incorrecte. C'est  aussi le message de l'Evangile. Si nous apportons La Bonne Nouvelle, c'est qu'il existe d'autres nouvelles, beaucoup moins bonnes.

 

En conclusion David est quelqu'un d'enclin au péché, mais humble, prêt à se remettre en question et à s'offrir en sacrifice.

Dans notre prochain article, nous irons plus loin dans notre étude afin de bien cerner tous les aspects de ce texte et la Signification de l’Aire d’Ornân ! Nous aborderons aussi le thème suivant : ETRE ET PARAITRE FACE AUX AUTRES.  cliquez ici pour la suite

 

Publié dans Bible

Commenter cet article

Suzie 18/06/2008

Merci SEIGNEUR tu enseignes tes enfants comment se comporter face aux péchés comise, nous devrions être vrait et humble devant toi . Amen!
DIEU te bénis mon frère.

prinkate 26/06/2008

Merci pour cette étude. Continue j'attend la suite.