De l'identité nationale

Publié le par Pasteur Christophe Deville

briser-les-chaines.jpg« Quand ils sont venus chercher les communistes,
je n’ai rien dit parce que je n’étais pas communiste ;

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
je n’ai rien dit parce que je n’étais pas syndicaliste ;

Quand ils sont venus chercher les juifs,
je n’ai rien dit parce que je n’étais pas juifs ;

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
je n’ai rien dit parce que je n’étais pas catholique ;

Puis, ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour dire quelque chose ».

Poème écrit à Dachau et attribué au Pasteur Niemöeller, dans : Alain Houziaux (direct.),
« Où va le protestantisme ? » , Paris, Éditions Ouvrières, 2005, p. 52.

Publié dans Spiritualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article