Démasquer l'Hérésie

Publié le par Pasteur Christophe Deville

Ces derniers temps, nous avons eu l’occasion de participer à certains séminaires pendant lesquels des orateurs invités exposaient des points de doctrines contraires à la parole de Dieu sans que cela n’interpelle les fidèles ou les anciens d’une assemblée. Ce qui m’a surpris, ce n’est pas le fait que ces conférenciers exposent leur point de vu, mais que visiblement, les responsables et membres d’église n’étaient pas en mesure de discerner les graves erreurs théologiques où d’y revenir afin d’en discuter avec le Peuple de Dieu. Ces dérives sont graves. Aussi, il nous semble important de rappeler les 5 points du Calvinisme, qui représentent le fondement de la foi évangélique et que nous définirons comme 5 points de contrôle qui vont vous permettre de vérifier si ce qui est prêché ne comporte pas quelque déviance doctrinale.

C’est en 1618, que s’est tenu le synode de Dordrecht qui a permis de souligner les bases sur lesquelles la foi chrétienne est édifiée, Les cinq points en question ont été désignés par l'acronyme anglais TULIP pour :

1/Total depravity,TULIP

2/Unconditional Election,

3/Limited atonement,

4/Irresistible grace,

5/Preservation (ou perseverance) of the saints.

 

 

Que se cache t-il derrière cet acronyme ? Quels sont ces 5 points de contrôle qui vont vous permettre de démasquer l’apostasie ?

 

1/ La dépravation Totale (Total Depravity)

La première affirmation de la foi chrétienne est qu’il n’y a pas un juste ; pas même un seul ! L’Apôtre Paul écrivait  «Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu» (Rom. 3:23) et affirmait qu’ «Il n’y a point de juste, pas même un seul » ; (Rom. 3:10). Dans ce sens, soyez vigilant à ceux qui classe les chrétiens et les non-chrétiens selon qu’ils seraient, selon des critères de justice humaine « meilleurs que d’autres », où qu’ils seraient de meilleurs moralités que certains. Aussi, même si nous pouvons être attristé, nous ne devrons pas être étonnés outre mesure que des non-chrétiens aient peut-être un style de vie qui semble plus éthique que d’autres, car la Parole de Dieu affirme qu’il n’y a pas un seul juste. Ce n’est pas par les œuvres que nous sommes sauvés, mais par la grâce de Dieu.

 

2/ L’Élection Inconditionnelle (Unconditional Election).

« En effet, ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à devenir conformes à l'image de son Fils, afin que celui-ci soit le premier-né d’un grand nombre de frères. Ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés; ceux qu'il a appelés, il les a aussi déclarés justes; et ceux qu'il a déclarés justes, il leur a aussi accordé la gloire » (Rom. 8:29-30). Ce texte affirme que nous avons été prédestiné au salut. Cependant, il faut faire attention. Ce n’est pas au regard d’une quelconque capacité que nous aurions à répondre à l’appel de Dieu (sinon, ce n’est pas par grâce que nous serions sauvés, mais en fonction d’une récitation que nous aurions dit en proclamant « j’accepte Jésus comme Sauveur et Seigneur » -  Non, ce n’est pas cela qui fait de nous un chrétien, mais c’est au regard de l’Élection SANS CONDITION du Seigneur qui, dans sa mystérieuse volonté a décider que certains allaient échapper à l’enfer qui est le lot de tous (tous ont péché… et son privés de la gloire de Dieu : c’est une définition de l’enfer).

 

3/ Expiation Limité (Limited Atonement)

Une des erreurs doctrinales consiste à mettre au premier plan le fait que Jésus a sauvé le Monde. L’exemple qui est souvent pris pour soutenir cette déviance est l’histoire des quatre lépreux (2 rois 7). Les lépreux veulent se rendre dans le camp des syriens pour se livrer et une fois arrivés au camp de l’ennemi, ils se rendent compte que Dieu a opéré un miracle en délivrant tout Israël des Syriens qui se sont enfuit au bruit de chars et de chevaux que Dieu leur avaient fait entendre. Dans un premier temps, les lépreux se sont servis mais rapidement, se sont repenti en recevant la missive d’aller proclamer à tout Israël qu’il est sauvé de l’adversaire. C’est en s’appuyant sur ce type de textes que certains affirment, à l’instar du chant populaire qu’ « on ira tous au Paradis, on ira ! » (Où sinon, à défaut, on ne serait que simplement « anéanti »). Affirmer cette hérésie, c’est oublier que celui qui a le plus parlé de l’enfer, c’est Jésus, lui, qui avait le plus grand message d’amour à donner et à démontrer ! Soyez vigilant lorsque vous entendrez une personne vous dire « nous sommes tous sauvés, même si certains ne le savent pas ». Il s’appuiera peut-être sur Romains 5:18 en affirmant que  tous les hommes sont justifiés ; sans comprendre qu’il s’agit là d’un terme générique visant la potentialité du salut du genre humain ; et devant être éclairé par le verset suivant (v. 19) qui précise que par un seul homme, beaucoup seront déclarés justes.

 

4/ La Grâce Irrésistible (Irresistible grace)

Ce point prévient des dérives sectaires et du prosélytisme. Certains veulent pousser les gens à entrer de force dans une religiosité ou dans le baptême, afin de faire des membres d’église. Ce n’est pas l’enseignement du Christ. Trop souvent, l’évangile a été considéré comme une collection de règles de devoirs et interdit qui nous oblige ou empêche de faire des choses… Ce n’est pas l’enseignement de Christ ! « Ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés; ceux qu'il a appelés, il les a aussi déclarés justes; et ceux qu'il a déclarés justes, il leur a aussi accordé la gloire » (Rom. 8:29-30). La grâce de Dieu étant Irrésistible, nous devons rejeter toute tentative de manipulation émotionnelle. Ce n’est pas une récitation qui fera de nous des êtres régénérés, mais l’Esprit du Seigneur qui a la capacité de régénérer notre esprit par la Foi. Or, la Foi vient de ce que l’on entend et ce qu’on entend provient de la Parole de Christ

 

5/ La Préservation des Saints (Preservation or perseverance of the saints)

Il est question ici de l’assurance du Salut. L’homme spirituel comprendra ici qu’à force de manipulation, on peut hâter le temps et le légalisme ecclésial peut refroidir un élu. Mais Dieu a mis son sceau sur toi. C’est le sceau du salut et quelque soit ta situation, ta déviance du moment, ton ‘soi-disant’ éloignement de Dieu, une flamme de vie brille en toi et éclaire ton être. C’est comme inscrit dans tes gênes, gravé dans ton âme. Tu fais parti de la famille de Dieu et il se peut que tu sois écœuré de l’hypocrisie religieuse mais là, au fond de toi, tu ressens et tu sais que rien ne pourra te séparer de l’amour de Christ. Oui, «  j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur ». (Rom. 8:38-39).

Alors si Dieu est pour toi, qui sera contre toi ?

 


 

 


Publié dans Théologie

Commenter cet article