FAIRE CE QUI EST BIEN

Publié le par Pasteur Christophe Deville

mcjesus.jpgL'homme moderne, comme l'homme de l'Antiquité est à la recherche du bonheur.

Dans la Rome Antique, on fournissait au peuple "du pain et des jeux" (plus exactement du pain et le cirque). Nous avons le droit de nous interroger pour savoir si les choses ont vraiment changé en notre XXIème siècle ?

La vie consiste-t-elle à se satisfaire et se contenter d'un Big Mac et d'une X-Box ? d'une pâtisserie au chocolat en surfant sur Facebook ? Chacun de nous savons, au plus profond de nous, qu'il existe une autre réalité que celle qui nous est présentée, et toutes nos démarches et activités ludiques ne sont motivées que par une quête existentielle inscrite dans nos gènes.

Nous pouvons être tiraillé par deux désirs :

Le premier, c'est celui de se faire plaisir et de combler en nous le vide en forme de Dieu. Dans un sens, c'est légitime : Jésus dit qu'il est venu pour apporter la vie ; la Vraie Vie, la Vie Abondante. Il est lui même Le Chemin, La Vérité, La Vie. Aussi la vie éternelle commence dès ici-bas !

Le second, c'es celui de faire plaisir à l'autre. On obtient ainsi une sensation de satisfaction à faire du bien à l'autre. On se sent utile. Certains vont même jusqu'à s'épuiser en rendant service à leur prochain. Ils se sentent enfin utile aux autres et à cette occasion, serviteurs de Dieu. 

Mais Dieu ouvre une troisième voie, alternative et plus générale. Au lieu de rechercher son bien par de futiles activités, au lieu de vouloir faire du bien à l'autre, l'invitation du Seigneur est de FAIRE CE QUI EST BIEN. Pas forcément ce qui Nous fera du bien ; pas forcément ce qui fera du bien à l'autre ; mais FAIRE CE QUI EST BIEN.

L'avantage d'une telle démarche est grande à tous égard. Ne répondons pas à l'hypocrisie par l'hypocrisie, mais répondons à l'hypocrisie par la Vérité, ne cessant de faire ce qui est bien. Ainsi, nous pourrons comprendre l'exhortation du Seigneur de Chercher premièrement le Royaume de Dieu et Toutes choses nous serons données par-dessus. 

Publié dans Spiritualité

Commenter cet article