Jésus seul sauveur

Publié le par Pasteur Christophe Deville

avatar.jpgLe 15 août 2010 célébrait le 60ème anniversaire de la promulgation du dogme de l'assomption de Marie. Le culte de Marie s'est développé très lentement au cours des siècles ;

 

 

431 : "Marie mère de Dieu"

553 : "virginité perpétuelle de Marie" puis, il faudra attendre 1300 ans avant que l'église catholique décide de promulguer de nouvelles affirmation sur Marie :

1854 : "immaculée conception" (le 8 décembre) et enfin :

1950 : "assomption de Marie"

Il est clair que ce dernier dogme comme la virginité perpétuelle et l'immaculée conception, n'a aucun fondement dans la Bible! Il témoigne d'une progression dans la mise à part de Marie par rapport aux autres femmes, dans la mesure où la femme est vue par le dogme catholique comme à l'origine du péché (merci Saint Augustin !). Progressivement, Marie a pris la place de Jésus dans le processus du salut de l'humanité. C'est donc en 1950, que le Pape Pie XII s'exprimait ainsi : 

  "...Après avoir adressé à Dieu d'incessantes et suppliantes prières et invoqué les lumières de l'Esprit de vérité, nous proclamons, déclarons et définissons que c'est un dogme divinement révélé que Marie, l'Immaculée Mère de Dieu toujours Vierge, à la fin du cours de sa vie terrestre, a été élevée en âme et en corps à la gloire céleste. C'est pourquoi, si quelqu'un osait volontairement nier ou mettre en doute ce que Nous avons défini, qu'il sache qu'il a fait complètement défection dans la foi divine..."

En d’autres termes, l'Église Catholique affirme clairement que si quelqu'un rejette cet écrit de Pape, il est déchu du salut : c'est à dire qu'il doit aller en enfer ! Cette promulgation révèle de façon magistrale et significative commun l'Église romaine, encore aujourd'hui rejette la Parole de Dieu en affirmant  une doctrine sans fondement historique !

 

Or Jésus dit : "Je suis LE Chemin, LA Vérité, LA Vie, NUL ne vient au Père QUE par MOI". En contradiction avec le Pape Pie XII, Paul et la Bible affirme  (Actes 4:12)

 "Car il n'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés"

 

 

Publié dans Théologie

Commenter cet article