Les 7 caractères du Leader musical

Publié le par Pasteur Christophe Deville

cantique.jpgÊtre leader n'est pas une charge aisée. Certes, cela peut représenter, pour beaucoup, une occasion d'être socialement élevé, cependant, cette fonction, au delà du fait d'être honorifique, nécessite une consécration de chaque instant. Portons nos regards sur 7 différents caractères qu'on peut retrouver chez certains leaders...

 

1/ Le Leader "Soprano". Lui, ce qui l'interesse, c'est de montrer sa voix. Il fait son "show" musical. Souvent, le ton est très haut et l'assemblée ne peut pas toujours suivre les envolées lyriques de la "castafiore". On constate qu'elle a des difficultés à changer de registre.

 

2/ Le "chanteur-juge". Lui, il ponctue ses chants de "amen", "Alleluia" et veut que l'assemblée lui réponde. Pour lui, la louange, c'est du sérieux : "vous DEVEZ louer Dieu". Pour lui, vous ne POUVEZ-PAS rester assis. Souvent, il va se plaindre d'être dans une assemblée froide qui, selon lui, n'aime pas le Seigneur.

 

3/ "Le professionnel du chant". Souvent, il possède des bases musicales. Il a peut être joué dans un groupe professionnel... Il aime le gospel et surtout les artistes chrétiens noir-américains. Il aime le spectacle, la lumière, et transpire beaucoup sur "scène". La louange est formidable avec lui, et il aime accomplir des performances. Son attention est plus portée sur la musique que sur la personne du Seigneur. Son attention est plus portée sur son chant... que sur l'assemblée.

 

4/ "Le chanteur mystique". Lui, ce qui l'intéresse, c'est d'entrer doucement dans la présence du Seigneur. Souvent, il a les yeux fermés. Son coeur est tourné vers le Seigneur, mais il oublie complètement l'assemblée et la mission de conduire le peuple de Dieu dans la louange et dans Sa présence. Il ne va rien reprocher à personne, parce qu'il prend son pied dans l'adoration. C'est sa raison de vivre ; presque une drogue qui l'apaise. 

 

5/ Ensuite, nous avons le chanteur "traditionnel". ce qui compte pour ce "louangeur", c'est la juste interprétation du chant, tel qu'il était écrit, à l'origine, dans son traditionnel recueil de chant. Il a peut être acheté les "cassettes" (il n'est pas passé au CD, et le MP3, il ne sait même pas ce que c'est !) de cantiques qu'il passe chez lui pour s'assurer de bien chanter "dans la forme", ce qu'il a entendu. On le trouvera dans certaines églises venant avec sa Bible ET le recueil "sur les ailes de la foi" ; son bon vieux recueil auquel il donne autant de place qu'à la Bible.

 

6/ Enfin, nous avons "le chanteur de bonne volonté". Il ne connaît pas trop grand chose à la musique, mais il tente, avec toute sa force de faire chanter le peuple. Pour lui, ce travail est difficile, mais "il faut bien servir Dieu... et après tout, ce n'est pas si déplaisant..."

 

7/ Le véritable directeur de louange doit faire face à la difficile tâche d'être en communion intime avec le Seigneur, tout en conduisant le peuple de Dieu vers cette réalité. C'est une position "Meta". On va et on vient constamment entre l'ici et maintenant et une prise de recul vis à vis de la situation présente.

 

On le voit bien, ce n'est pas une tâche facile que d'être leader musical. Etre Leader (tout simplement), ce n'est pas aisé. À ce propos... je vous invite à reprendre ces 7 caractères du Leader musical... et de les transposer au Rôle du Pasteur. Il y a des correspondances qui devraient nous éclairer l'esprit et nous pousser à prier les uns pour les autres. 

Publié dans Vie d'église

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article