Préservatif ?

Publié le par Pasteur Christophe Deville

Ces dernières semaines (et ces dernières décennies) ont fait couler beaucoup d’encre (et de pixels) sur la position de l’église catholique à l’égard du préservatif.

Le regard de l’église catholique sur la contraception est assez net. Néanmoins, en lisant la presse, il apparait que les plus virulent assaillant de cette position catholique ne sont pas catholiques (bien souvent ce sont des incroyants), mais des libres penseurs. Alors pourquoi autant d’intolérance sur un groupe religieux qui s’adresse premièrement à ses fidèles (« et pas à moi qui ne suis pas catholique »…).

Certes le message de l’église se veut « à la ville et au monde ». Néanmoins, il s’adresse en tout premier lieu à ceux qui demeurent en son sein.

Aussi, et à bien y considérer, si quelqu’un choisi d’être catholique, n’est-ce pas pour épouser la piété catholique, sa doctrine et son message. Si quelqu’un est en désaccord profond avec cette doctrine catholique, n’est-il pas « libre » de la désapprouver ? Parfois, il ne s’en sent pas le droit. Devrait-on donc penser qu’il subit une pression d’appartenance communautaire ? Devrait-on donc classer l’église catholique au rang de secte au regard de l’influence psychologique qu’elle opère sur ses fidèles ?

Le fait est que si je ne suis pas catholique, je ne vois pas en quoi je devrais critiquer une institution dans laquelle je ne me trouve pas.

 N’est-ce pas ce que dit l’apôtre Paul dans sa lettre aux Corinthiens ?

Corinthiens 5 

9« Je vous ai écrit dans ma lettre de ne pas avoir des relations avec les débauchés-

10Ce n'est pas d'une manière absolue avec les débauchés de ce monde, ou avec les cupides et les accapareurs, ou avec les idolâtres; autrement, vous devriez sortir du monde.

11Maintenant, ce que je vous ai écrit, c'est de ne pas avoir de relations avec quelqu'un qui, tout en se nommant frère, serait débauché, ou cupide, ou idolâtre, ou insulteur, ou ivrogne, ou accapareur, et même de ne pas manger avec un tel homme.

12 Qu'ai-je, en effet, à juger ceux du dehors? N'est-ce pas de ceux du dedans que vous êtes juges? »

Publié dans Société

Commenter cet article