Produisez des fruits dignes de la repentance

Publié le par Pasteur Christophe Deville

Une des pratiques et des bases de la piété des milieux évangéliques consiste a évangéliser les non-chrétiens en leur faisant répéter une « prière de repentance », par laquelle on leur fait dire qu’ils renoncent à leur vie passée, se repentent de leurs péchés et qu’ils acceptent Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur. Après quoi, l’Église locale va affirmer qu’à partir de ce moment-là, ils sont des chrétiens « nés de nouveau », « baptisés dans le Saint-Esprit », et qu’ils devront encore suivre un enseignement afin de se faire baptiser par immersion et assister régulièrement aux réunions de l’Église locale le dimanche et en semaine.

Est-ce seulement cela, l'évangile ? En Mathieu 3:8, Jésus interpelle des fidèles de l’époque qui veulent faire une démarche de repentance et se faire baptiser par Jean-Baptiste. Jésus leur dit : « Produisez des fruits dignes de la repentance ».

 

evangelisation-jesus-coeur2

Aujourd’hui encore, nous devons nous interroger sur nos pratiques. Nous sommes-nous posés la question de savoir si nous ne sommes pas en train d’établir une tradition d’hommes en faisant seulement répéter une prière de repentance à un « novice » et en lui faisant croire qu’à partir de ce moment là, il est « né de nouveau ». A-t-il compris ce qu'il répétait ? Le croit-il dans son coeur ?

Cette pratique peut nous faire glisser vers une doctrine du salut par une œuvre : celle de la répétition d’une prière.

Or, la Bible affirme en Éphésiens 2:8-9 « Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie ».

Oui, Romains 10:10 déclare que « c'est en croyant du cœur qu'on parvient à la justice, et c'est en confessant de la bouche qu'on parvient au salut ». La confession est une chose indispensable, mais elle ne doit pas occulter la Foi qui la précède !

 

La Bible donne deux balises à l’assurance du Salut.

1/ L’amour : en Jean 13:35 : « À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres ».

2/ La Puissance de l’Esprit en nous : 1 jean 3:13 : « Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu'il demeure en nous, en ce qu'il nous a donné de son Esprit ».

En lisant les écritures, nous avons des exemples concrets et des modèles à suivre dans nos méthodes d’annonce de l’évangile : 

Actes 2:37-38 : « Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres : Hommes frères, que ferons-nous ? Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit »

La réponse de Pierre est différente de celle que nous entendons souvent aujourd'hui, dans certains milieux. Pierre n'a pas dit :

- "Répétez cette petite prière après moi…"

Non : Pierre ne dit absolument rien de tel !

Il leur demande trois choses :

1/ de se repentir,

2/ de passer par le baptême d'eau,

3/ et de recevoir le Saint-Esprit.

Ce modèle se reproduit à de nombreuses reprises, dans tout le livre des Actes. C'est parfaitement clair, et pourtant, nous continuons à entendre dire parfois : « Demande simplement à Jésus d'entrer dans ton cœur, et tu seras sauvé ».

Au chapitre 8 du Livre des Actes, nous lisons de quelle manière l'évangéliste Philippe a assisté à un grand réveil à Samarie :

Actes 8:12, 17 : « Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ, hommes et femmes se firent baptiser… Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent le Saint-Esprit ».

 

Aujourd’hui, Dieu nous invite à considérer nos pratiques afin qu’elles retournent à la conformité à l’évangile :

Ecclesia reformata semper reformanda !

Publié dans Vie d'église

Commenter cet article