Résistons

Publié le par Pasteur Christophe Deville

L'Apôtre Pierre nous encourage en 5 étapes à résister aux tentatives de destruction du diable. 


Première Étape : Rejeter.

Promo 2013En 1 Pierre 2:1-2, il nous est dit "REJETANT donc toute méchanceté et toute ruse, la dissimulation, l'envie et toute médisance, désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut, si vous avez goûté que le Seigneur est bon".

Ce passage nous indique qu'il est tellement facile de se laisser prendre par la méchanceté, d'utiliser de ruse, ou de "calculer" les situations ; ou encore de dissimuler des informations, etc. Mais l'Apôtre nous livre un remède : le lait spirituel et pur. Les commentateurs ont souvent mis ce passage en relation avec celui où l'Apôtre Paul reproche aux Corinthiens d'en être encore qu'au lait (1 Cor. 3:2). Paul, fait la comparaison entre un aliment solide que prend l'adulte et le lait que prend l'enfant. L'image est proche, prenons garde de ne pas faire une confusion. Ici, Pierre parle de l'innocence (toute relative, nous n'en disconvenons pas) du Chrétien, qu'il soit mature ou non. La révélation qu'il nous transmet, c'est que c'est l'ingénuité du chrétien face au mal qui fera la différence. Dieu nous exhorte à développer ce premier caractère de grâce.

 

Deuxième Étape : La Puissance de la Bienveillance.

1 Pierre 2:15-16 : "Car c'es la volonté de Dieu qu'en pratiquant le bien vous réduisez au silence les hommes ignorants et insensés. Étant libre, sans faire de la liberté un voile qui couvre la méchanceté".

 

L'Apôtre nous révèle une chose importante ici : lorsque notre nature charnelle nous pousse à rendre le mal pour le mal, il nous enseigne comment le mal peut être vaincu par le bien. Cependant, dans la seconde moitié du verset, il discerne et exprime la déviance qu'il y aurait à "caresser" le mal, sous prétexte qu'on est "apôtre de l'amour"... Dieu est Amour, il est aussi Justice.

 

Troisième Étape : Qui sème le vent...

1 Pierre 3:12 : "Car les yeux du Seigneur sont sur les justes. Et ses oreilles sont attentives à leur prière. Mais la face du Seigneur est contre ceux qui font le mal". Nos actes ont des conséquences. "Tôt ou tard, tout se paie", dit le proverbe populaire.

Ce texte est inspiré du psaume 34. Nous devons néanmoins retenir que si nous sommes justes, c'est parce que nous sommes justifiés : déclarés justes en vertu du Sang que Jésus-Christ a versé sur la croix. Un juste n'est donc rien de plus qu'un méchant qui reconnait sa méchanceté et décide de laisser le Saint-Esprit travailler en lui.

 

Quatrième Étape :

1 Pierre 5:15 : "Que personne d'entre vous, en effet, ne souffre comme meurtrier, ou voleur, ou malfaiteur, ou pour s'être ingéré dans les affaires d'autrui".

Ah Ah ! Pierre a probablement rencontré (et nous aussi), de ses personnes qui se mettent plus souvent qu'elles ne devraient dans des situations incroyables. Elles se plaignent et elles souffrent. Et leur souffrance est réelle. Cependant, la cause n'est pas la défense de l'évangile. Or, à partir du moment où certaines personnes ont lu que le chrétien digne de ce nom serait persécuté, elles se targe de leurs souffrances, alors que la cause provient d'un dérèglement dans le fonctionnement au quotidien. Il est temps de faire un bilan et de réexaminer ses voies, au regard de la Parole de Dieu.

 

Cinquième Étape : Vigilance Rouge !

1 Pierre 5:8 : "Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera".

Quel verset dramatique ! Cette déclaration nous enseigne que le diable est animé d'un ardant désir de détruire. Savons-nous vraiment ce qui signifie rôder ? Quelle image vient à notre esprit en entendant ce verbe. Quelle réaction, quelle attitude devons-nous adopter, comme contre mesure ? La Vigilance. C'est une veille de chaque instant. Ne nous relâchons pas. Le diable revêt parfois un double visage, et nous ne devons pas douter que ses motivations à notre encontre est terrible. Encore une fois, ne nous relachons pas !

 

Conclusion : Victoire !

La fin du livre est puissante. Pierre affirme que Dieu est le Dieu de toute grâce (v.10). Il nous révèle que la destination finale et éternelle de notre existence est la Gloire (grâce à Christ-Jésus). Il nous console en disant que les souffrance, quand bien même seraient-elles terrible et pénible, ne sont que temporaires et temporelles, au regard de cette éternité. Enfin, il nous encourage en nous livrant un message d'espoir pour ici-bas : "Dieu nous affermira, nous fortifiera et nous rendra inébranlables". OUI, IL LE FERA !

 

Forts de cette assurance, avançons et résistons !


Vous avez la possibilité de nous soutenir dans notre aventure

en cliquant (site sécurisé) :

Faire-un-don.png

Publié dans Bible

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article