Un temps pour tout.

Publié le par Pasteur Christophe Deville

Pour certains, le temps des vacances est là. Pour d'autres, il ne va pas tarder à venir... 

dedicacebleu.gif

L'être humain, en général, a horreur du vide. Un temps de "vacances" peut donc mettre certaines personnes mal à l'aise. Néanmoins, la Bible affirme qu'il y a un temps pour tout. Jésus lui-même, happé par la foule qui le suivait et la demande, n'avait de cesse de rechercher un temps de tranquillité pendant lequel il avait besoin de se ressourcer. Si Jésus a ressenti le besoin de s'arrêter et de se ressourcer, à bien plus forme raison, nous aussi, nous avons besoin de repos.

Le livre de l'Ecclésiaste (appelé aussi "Qohélet") nous révèle donc, dans le chapitre 3, qu'il y a un temps pour tout. En scrutant ce passage, nous avons pris plaisir à découvrir certaines réalités qui peuvent parfois échapper à une première lecture. 5 remarques s'imposent à nous.

1. La première réalité, c'est qu'on ne peut pas vivre 2 choses en même temps. Il y a un temps pour rire, et un temps pour pleurer. Cela signifie que lorsque c'est le temps du deuil, par exemple, il faut laisser le temps au temps. Lorsqu'on passe par des moments difficiles, plutôt que de fuir la réalité, il nous faut l'affronter.

2. La première proposition pourrait donner lieu à une lecture pessimiste du texte, lorsque l'ecclésiaste affirme qu'il y a un temps pour naître, et un temps pour mourir. C'est une mi-temps ! Nonobstant cette réalité, nous sommes invités à prendre du recul, en considérant que si la coupe est à moitié vide... elle est également à moitié pleine. Aussi, apprenons à ne pas vivre à contre temps !

3. Le texte recense 29 fois le mot "temps". Cela n'est pas anodin. Comment mesurons-nous le temps ? La montre... le cadran... le sablier... le jour et la nuit... Il est également intéressant de se souvenir du calendrier israélite qui était soli-lunaire. Cela signifie que le calendrier israélite était premièrement construit sur les période de la lune qui suit un cycle de 29 jours ! 29 temps : c'est du temps... beaucoup de temps ! refusons donc de dire "je n'ai pas (ou plus) le temps" dites plutôt : "je ne prends pas le temps" !

4. A présent, nous pouvons nous poser la question de savoir si, malgré tout ce temps, nous ne courrons pas un danger à toujours vouloir nous projeter dans l'avenir et par là, manquer des rendez-vous important avec nos proches ou notre famille. Regarder ceci : je peux physiquement être présent à une réunion, mais recevoir un coup de fil et mes pensées se projettent sur une problématique à régler avant la fin de la journée. Je me projette quelques heures en avant, en oubliant l'importance du temps présent. Ce texte nous invite à vivre dans l'ICI ET MAINTENANT !

5. Enfin, ce texte nous invite à nous libérer de l'esclavage du temps. L'apôtre Paul nous invite à "racheter le temps car les jours sont mauvais" (Eph. 5:16). Soyons donc affranchis de l'oppression d'autrui en fixant notre attention sur ce qui est essentiel et, comme dit Jésus, "ne nous soucions pas de lendemain, car le lendemain prendra soin de lui". Soyons donc présent dans chaque instant que nous vivons et nous accomplirons la volonté de Dieu.

Publié dans Bible

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article