Violence latente

Publié le par Pasteur Christophe Deville

Plusieurs évènements m'interpellent ces derniers temps. Je constate qu'il plane une certaine violence latente qui se traduit par des attitudes agressives et des paroles blessantes dans le pays.

 violenceComme un contre point, la parabole des 10 vierges (Matthieu 25:1-13) nous convie à une interrogation... On peut relever 5 éléments curieux dans cette parabole :

1/ L'époux arrive dans le milieu de la nuit. En principe, ça ne se fait pas : quand il y a un mariage... cela ce fait dans la journée... s'il y a du retard, généralement, c'est la mariée qui l'est. L'époux, lui, il a hâte de rencontrer la mariée... Ici, le texte nous montre bien que nous ne sommes pas dans un paradigme logique?
2/ Les 5 vierges sages refusent de partager leurs ressources en huile. A cet égard, elles peuvent paraître dures envers les autres ("nous ne partagerons pas notre huile... allez vous en procurez vous mêmes"). Ici, il texte semble nous informer qu'il y des choses qu'on ne peut pas partager. Peut être s'agit-il de la confiance en Dieu ou de la Foi : on peut la communiquer, mais on ne peut pas la vendre. Pour chacun, il y a une démarche personnelle à avoir.
3/ Les 5 vierges folles repartent pour aller acheter de l'huile. On est en pleine nuit ! A l'époque, je ne suis pas sur qu'on puisse acheter des produits aussi facilement au milieu de la nuit ! La préparation doit ce faire en amont. Cela signifie qu'à un moment, il est trop tard ! Tu ne peux pas demander au diable d'attendre un temps afin que tu revêtes une armure ! Si tu n'es pas prêt à temps, il va t'agresser. 

Je me lance à un parallèle avec la violence latente, qui à tout moment peut surgir sur nous et nous envahir, si nous ne sommes pas prêt. Le contexte peut facilement nous transporter à des attitudes que nous risquons de regretter après coup ! Préservons la paix avec les autres. Préservons la paix avec Dieu : Préservons la Paix avec soi.  

4/ Les vierges sages... avaient de l'huile en réserve !  Elles prévoient...l'imprévisible ! En effet, il était humainement illogique d'avoir des réserves d'huile. Prenons une image : nous connaissons le vent : nous en ressentons les effets mais nous ne savons pas d'où il vient, ni où il va : C'est la même chose pour l'homme spirituel : il vient, il va, et on ne comprend pas toujours ce qu'il fait, parfois, ses actes paraissent illogiques mais nous en ressentons bien les conséquences.

5/ Enfin, la porte est fermée... à clef ! Cela signifie qu'il faut bien écouter le message de l'évangile.
La parole de Dieu est pleinement suffisante pour nous conduire à comprendre que Christ revient bientôt !

Ici, nous allons faire un emprunt à l'actualité. Je viens de lire que le ministre de l'Intérieur a annoncé une mission d'expertise sur les méthodes d'action des pays d'Europe occidentale face aux intempéries. ("j'ai décidé ce matin de prévoir un mission d'expertise afin d'observer si, dans des pays comparables au nôtre, des mesures sont prises"). Il est peut probable de pouvoir ainsi, à chaud, mener une expertise ! (d'autant que depuis des décennies, d'autres pays ont une autre culture de l'hiver : je me souviens des messages à la radio très tôt le matin, au Royaume-Uni à la fin des années 80 lors des grosses vagues de froid : "restez chez vous!". Alors qu'au même moment, dans les mêmes conditions, la France déployait en arsenal technique pour permettre à chaque français d'aller travailler...mais en fin de compte : le déploiement d'un tel dispositif à l'échelle national coûtait plus cher qu'une journée chômée). Mais l'annonce du ministre, en elle même n'est-elle là que pour nous dire "le gouvernement y réfléchit" et se dédouane ainsi de toute responsabilité? N'y a t-il personne pour relever le caractère acerbe d'une telle déclaration qui risque, au quotidien, d'amplifier ce sentiment d'injustice en libérant ainsi la colère latente

En conclusion : Nous pouvons facilement nous laisser envahir par les vagues émotions de la logique humaine et échouer sur les rivages de la colère. Lorsqu'on est inconscient, l'injustice ne nous affecte pas, mais lorsque les yeux s'ouvrent, nous devons cependant ne pas sombrer dans une colère quand bien même justifiée !

 

De toute évidence, sachant que nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, il nous faut redoubler de vigilance afin de ne pas tomber nous-mêmes dans ces pièges.

Publié dans Société

Commenter cet article