La prédication de la Grâce

Publié le par Adaptation libre - source : Jennifer Onestas

Est-il juste de dénoncer les faux docteurs ?

Si les faux docteurs peuvent aujourd'hui répandre librement leurs doctrines empoisonnées, c'est parce qu'il existe une conspiration du silence chez beaucoup de Chrétiens évangéliques. Les loups ravisseurs déguisés en brebis peuvent donc aisément ravager le troupeau et infecter de nombreuses brebis.

Jésus a dit aux Pharisiens religieux : « Races de vipères, comment pourriez-vous dire de bonnes choses, méchants comme vous l'êtes ? Car c'est de l'abondance du cœur que la bouche parle » (Matthieu 12:34). Mais pour beaucoup de Chrétiens évangéliques, un tel langage semble intolérable aujourd'hui. Cependant, ce sont des paroles qui sortent de la bouche du Fils de Dieu !

S'adressant directement à ces faux docteurs, Jésus-Christ, le Fils de Dieu affirme : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux ; vous n’y entrez pas vous-mêmes et n’y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer » (Matthieu 23:13). Il ajoute « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites, par ce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte ; et quand il l’est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous » (Matthieu 23:15).

Pourtant, on nous demande aujourd'hui de fréquenter et de traiter en « frères » des personnes dont les doctrines sont tout aussi anti-bibliques que celles de ces Pharisiens qui imposent des règles de devoirs et d’interdits. Et, selon certains, nous n'aurions même pas le droit de reprendre ces Chrétiens pour leur déviance au regard de la GRÂCE !

On aime bien représenter aujourd'hui notre Sauveur comme rempli de douceur, d'amour et de délicatesse, mais quand Jésus avait à faire à des faux docteurs ou des faux prophètes, ses paroles étaient très tranchantes, et ses actions claires et nettes !

Vers la fin de son ministère, Jésus éprouva le besoin de purifier le Temple. Il dit alors : « N'est-il pas écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations ? Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs » (Marc 11 :17). Est-ce bien différent aujourd'hui ? Les voleurs se sont introduits dans la Maison de Dieu. Ils volent la Grâce de Dieu au peuple de Dieu, et l'empêchent d’être béni. Aujourd'hui, de faux docteurs et pasteurs ont envahi les églises avec leurs règles humaines et leurs condamnations. Il est temps que des hommes de Dieu se lèvent pour proclamer la vérité !

La Grâce de Dieu

La Grâce de Dieu

 

Que faire alors ? La Bible nous livre 4 pistes à explorer dans notre action au regard de ces enseignements :

1/ ÉPROUVER La Bible nous ordonne d’ÉPROUVER ceux qui répandent le mensonge. « Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde » (1 Jean 4 :1). Il n'est jamais juste de tolérer les faux docteurs, mais il faut les éprouver à l'aide de la Parole de Dieu, et il faut les dénoncer.

2/ REPRENDRE « C'est pourquoi reprends-les sévèrement, afin qu'ils aient une foi saine, et qu'ils ne s'attachent pas à des fables judaïques et à des commandements d'hommes qui se détournent de la vérité » (Tite 1:13-14). Paul écrit cela à Tite, parce qu'il y avait des enseignants qui détournaient des familles entières de la vérité en proclamant que le salut s’obtenait par un respect des règles bibliques et par les œuvres plutôt que par la grâce. Il (versets 10-16).

3/ n’avoir AUCUNE COMMUNION avec eux. « Ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les » (Éphésiens 5:11). Condamner implique le fait de censurer, de reprendre, et de réfuter. Comment obéir à ce verset, si nous n'éprouvons pas les faux docteurs à la lumière de la Parole de Dieu ?

4/ S’ELOIGNER d'eux. Paul exhorte Timothée à s'éloigner de celui qui « enseigne de fausses doctrines, et ne s'attache pas aux saines paroles de notre Seigneur Jésus-Christ et à la doctrine qui est selon la piété » (1 Tim. 6:3-5). Mais comment pouvons-nous nous éloigner d'eux, si nous ne les avons pas d'abord identifiés, et si nous n'avons pas comparé leur message à celui de la Parole de Dieu ? C'est le devoir de tout prédicateur véritable de « prêcher la parole, d'insister en toute occasion, favorable ou non, de reprendre, censurer, exhorter, avec toute douceur et en instruisant » (2 Tim. 4:2). C'est en général une tâche impopulaire et ingrate, mais c'est le devoir de tous ceux qui sont appelés par Dieu à exercer un ministère.

Publié dans Spiritualité

Commenter cet article