Accroitre sa Foi en Dieu - 2 -

Publié le par Pasteur Christophe Deville

GARDER CE QUE DIEU DONNE
 
 
Ne Jamais Abandonner

argent-60.gifLa femme dont l’épisode nous est raconté en Marc 5, souffrait depuis 12 ans. Pour quelqu’un qui a la foi, l’impossible n’existe pas. La Foi n’abandonne jamais. 

Un ami faisait ce commentaire sur le paralytique qui ne pouvait pas approcher Jésus. «Quand on veut le voir, il faut aller là où il se trouve. Lorsqu’on ne peut entrer par la porte, on passe par la fenêtre et lorsque on ne peut entrer par la fenêtre, on passe par le toit». Et c’est ce qu’a fait ce paralytique. Il ne s’est pas dit «il y a trop de monde... C’est impossible...J’aurai bien aimé mais je dois abandonner car c’est trop dur ». Lui et ses amis on eu la foi en celui qui donne la vie et la guérison. Ils n’ont pas abandonné et se sont fait entendre par Jésus. Par là, je veux encourager ceux qui luttent depuis bien longtemps et qui peut être ont abandonné.
 
Considérez la situation de Joseph vendu par ses frères. Après sa mésaventure avec la femme de Potiphar, le voici en prison. Mais bien qu’en prison, Joseph n’était pas prisonnier. Cependant, nous devons bien convenir que cette condition est loin d’être appréciable. La Parole de Dieu nous rapporte (Genèse 40) que cela fait deux ans qu’il subit cette situation. Or il n’a pas fallu plus d’un jour ; un seul jour pour que de sa prison, Joseph, non seulement sorte, mais qu’il soit élevé au plus haut rang de la dignité d’Egypte juste après le Pharaon ! De même, vous avez peut-être dit cela fait tellement longtemps que ça dure ! 

Je me souviens d’une femme qui vit sur un archipel retiré, «Saint-Pierre & Miquelon», mariée voici plus de 50 ans à un homme rude. Il lui semblait que rien ne pouvait l’extirper à sa situation et répétait sans cesse «cela fait 45 ans que ça dure !». De la même façon qu’en un seul jour, Dieu a pu faire sortir Joseph de prison, il a le pouvoir de vous arracher à une situation, une maladie qui n’a que trop durer et de vous élever en dignité.
 
Vous avez le choix.

Quand je parle de guérison, certains chrétiens viennent me voir et disent :
 
« La Bible ne dit elle pas que nous allons souffrir ?». Récemment encore une sœur me parlait de sa souffrance sociale comme d’une épreuve. Plusieurs fois je me suis retrouvé visitant des groupes de prière ou les gens souffrent de maladies, de cancers, de kystes, d’oppressions etc... La réponse qu’ont leur proposait était la suivante « Si tu souffres, c’est pour la gloire de Dieu. Alors remercie Dieu » ! On va même prendre la Bible comme témoin et tout particulièrement l’exemple de Paul qui avait une écharde dans la chair. Ils argumentent ainsi : « Regarde, malgré ses prières, il n’a pas été guéri ! ». Il va s’en dire que ces personnes se disent assez rapidement que si le grand apôtre n’a pas pu être guéri qui sont ils eux pour obtenir quelque chose, ils ont bien le droit, tout comme Paul de ne pas être guéri. Dieu est là pour vous dire de ne pas abandonner. Peut-être n’avez vous rencontré personne pour vous expliquer comment la foi fonctionne et qu’au lieu de cela, vous avez l’impression qu’on vous a dit de «souffrir et de vous taire». Non ! En Jésus il y a la guérison ! Car il a pris sur lui toutes nos maladies (Psaumes 103:3 : « C'est lui qui pardonne toutes tes fautes, Qui guérit toutes tes maladies »

D’autres chrétiens ont bien compris que cette position n’est pas l’enseignement biblique. Mais ils tombent dans l’autre extrême disant qu’il faut non pas remercier Dieu malgré tout mais le remercier pour tout.

En fait, même cette position peut tendre à nous rendre passif envers les événements. Dieu nous donne l’autorité, avec sa sagesse d’intervenir sur les événements. Et non pas sur les événements seulement ! Il nous donne d’agir sur les maladies, les mauvais esprits. Certains pensent être dirigés par Dieu et ils sont sincères, mais en fait, ils sont dirigés par les événements et les circonstances de la vie.
 

atelier-p--dagogique.JPGMais, me dira-t-on, « Dieu n’est il pas maître des événements? » C’est précisément là la réponse ! En tant que Chrétien, je reçois la délégation de cette autorité de définir par l’aide du Saint-Esprit (et non par les événements) ce que sera ma vie, ma famille, mon Eglise ou ma santé. La Parole de Dieu nous dit que nous sommes assis avec Christ dans les lieux célestes. C’est à dire que nous avons le pouvoir avec lui. Dieu donne ce qu’il ordonne. Il nous a dit : Allez ! Guérissez ! Délivrez ! Et nous devons avoir l’assurance que si il nous envoie, il va aussi nous équiper.


Publié dans Spiritualité

Commenter cet article