Qui suis-je ?

Publié le par Pasteur Christophe Deville

identite.jpgCette semaine, entre collègues, nous avons participé à un atelier de motivation dans lequel le Coach nous  a proposé un petit exercice qui consistait à se présenter et à dire quelle était notre identité. Nous nous sommes donc prêtés à ce « jeux » avec cependant, quelques interrogations… En effet, comment peut-on se définir soi-même? Cela revêt une certaine dimension philosophique et existentielle : « Qui suis-je pour dire qui je suis » ?

Réfléchissons : Qui je suis ne dépend pas de que je fais, de ce que je ferais ou de ce que j’ai fait dans le passé ! Ni mon nom (qui m’a été donné), ni mon origine ethnique ne peuvent prétendre dévoiler ma véritable identité. Qui suis-je alors ?

Je suis né aux Antilles ? ce n’est pas mon identité mais seulement mon lieu de naissance

Je suis plombier ? Ce n’est pas mon identité mais seulement mon statut professionnel !

Je suis Marié(e) ? Ce n’est pas mon identité, mais mon statut social !

Je suis Chrétien ou Hindouiste ? Ce n’est pas mon identité, mais mon appartenance religieuse !

Ni mon orientation sexuelle, ni ma préférence politique ne sont en mesure de me dire ma véritable identité !

De plus qui suis-je, moi, pour dire qui je suis. Néanmoins, un Homme est venu, un jour… et il a eu l’audace de dire que lui : Il Était (soit il était fou, soit il était menteur, soit il disait la vérité). Lui, non seulement il dit qu’Il Est, mais en plus, il a porté une appréciation en disant qui nous sommes, dans la mesure où nous nous conformons à sa vérité d’existence. Aussi, pour connaître votre véritable identité et savoir qui vous êtes vraiment, voici ce que Dieu dit de vous dans Sa Parole:

Je suis le sel de la terre (Mat 5:13).

Je suis la lumière du monde (Mat 5:14).

Je suis un enfant de Dieu (Jean 1:12)

Je fais partie du vrai cep, je suis un canal de la vie de Christ (Jean 15:1,5).

Je suis l’ami de Christ (Jean 15:15)

Je suis choisi et établi par Christ pour porter du fruit (Jean 15:16).

Je suis esclave de la justice (Rom. 6:18).

Je suis esclave de Dieu (Rom. 6:22).

Je suis un fils de Dieu; Dieu est spirituellement mon Père (Rom. 8:14,15; Gal. 3:26; 4:6).

Je suis cohéritier avec Christ, je partage son héritage avec Lui (Rom. 8:17).

Je suis un temple, une habitation de Dieu. Son Esprit et sa vie habitent en moi (1 Cor. 3:16; 6:19).

Je suis uni au Seigneur et je suis avec lui un seul esprit (1 Cor. 6:17).

Je suis un membre du corps de Christ (1 Cor. 12:27; Eph. 5:30).

Je suis une nouvelle création (2 Cor. 5:17).

Je suis réconcilié avec Dieu et j’ai un ministère de récon­ciliation (2 Cor. 5:18,19).

Je suis un fils de Dieu, je suis un en Christ (Gal 3:26,28). Je suis un héritier de Dieu parce que je suis un fils de Dieu (Gal. 4:6,7).

Je suis un saint (Eph. 1:1; 1 Coit 1:2; Phil. 1:1; CoL 1:2). Je suis l’ouvrage l’oeuvre de Dieu, né de nouveau en Christ pour accomplir son oeuvre (Eph. 2:10).

Je suis concitoyen des saints, membre de la famille de Dieu (Eph. 2:19).

Je suis un prisonnier du Christ (Eph. 3:1; 4:1).

Je suis juste et saint (Eph. 4:24).

Je suis un citoyen des deux, assis dans les lieux célestes dès maintenant (Phil. 3:20; Eph. 2:6).

Je suis caché avec Christ en Dieu (Col. 3:3).

Je suis une expression de la vie de Christ parce qu’il est ma vie (Col. 3:4).

Je suis choisi par Dieu, saint et bien-aimé (Col. 3:12; 1 Thess. 1:4).

Je suis un fils de la lumière et non des ténèbres (1 Thess. 5:5).

Je suis un saint participant à une vocation céleste (Héb. 3:1).

Je suis un participant du Christ; je partage sa vie (Héb. 3:14).

Je suis une des pierres vivantes de Dieu, édifié en Christ pour être une maison spirituelle (1 Pie. 2:5).

Je suis membre de la race élue, du sacerdoce royal, de la nation sainte, du peuple qui appartient exclusivement à Dieu (1 Pie. 2:9,10).

Je suis un étranger et un voyageur dans ce monde dans lequel je vis temporairement (1 Pie. 2:11).

Je suis un ennemi du diable (1 Pie. 5:8).

Je suis un enfant de Dieu et je ressemblerai à Christ quand il reviendra (1 Jean 3:1,2).

Je suis né de Dieu, et le malin – le diable – ne peut pas me toucher (1 Jean 5:18).

Je ne suis pas « Celui qui suis » (Ex. 3:14; Jean 8:24,28, 58), mais par la grâce de Dieu, je suis ce que je suis (1 Cor. 15:10).

Parce que nous sommes en Christ, chacune de ces carac­téristiques est parfaitement vraie pour nous, et nous ne pouvons rien faire pour les rendre plus vraies. Par contre nous pouvons donner plus de sens à ces aspects et les ren dre plus productifs dans notre vie, en choisissant simple ment de croire ce que Dieu a dit à notre sujet.

 

(Extrait de « Une nouvelle identité pour une vie nouvelle », Neil Anderson, éditions ELB)

 

Publié dans Spiritualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article